Vin’s et Sharlène, leur nouveau salon.

Si vous me suivez sur les réseaux sociaux, vous connaissez sûrement qui s’occupe de mes cheveux. Je vous parle souvent de Sharlène, ma coiffeuse, celle qui comprend tout ce que je veux et tout le temps! Son salon elle le partage avec Vin’s (coiffeur homme et barbier) mais aussi une équipe de choc parfaitement choisie. Vous l’aurez compris chez Vin’s et Sharlène, vos cheveux seront entre de bonnes mains.

Depuis cet Été, ils ont déménagé pour plus grand, plus beau (33 rue Pharaon – Toulouse)! Ils ont pu agrandir leurs équipes et aménager un espace coiffure absolument canon. Il y a toujours un espace homme et un espace femme, de la briquette sur les murs remis au goût du jour, des objets chinés, du beau carrelage…
On s’y sent bien chez Vin’s et Sharlène.

L’accueil est toujours aussi chaleureux, une seule personne s’occupe de vous de A à Z, on est bien loin des chaines de coiffeurs low cost! Et pourtant les prix y sont très corrects. Sachez par exemple qu’on ne vous surfacturera jamais un soin en plus au moment du shampoing, c’est compris dans le prix. Ah oui et en parlant shampoings, exit le bac de lavage inconfortable, vous aurez droit en plus d’un massage du cuir chevelu à un fauteuil massant. Si si je vous jure!

Je passe à chaque fois un très bon moment chez Vin’s et Sharlène et j’en ressors toujours le sourire aux lèvres, ravie de ma couleur.

Vous savez quoi, mon homme qui n’allait jamais chez le coiffeur, prend maintenant plaisir à y aller même pour la barbe.

C’est important de trouver le bon coiffeur, celui qui vous écoute mais aussi vous conseille, vous oriente dans la bonne direction. Alors quand on fait du blond, je trouve cela encore plus important! Il m’est maintenant impensable d’aller ailleurs.

Sharlène utilise essentiellement des produits de la marque Kevin Murphy (cruelty free), une gamme de soins trop canon et surtout super efficaces! A chaque shampoing j’ai l’impression de sortir du coiffeur. Pour ma part, énorme coup de cœur pour l’huile de soin Young Again, que je pose avant ou après le séchage, qui gaine et fait briller sans graisser…

N’hésitez pas à rentrer juste pour vous offrir un de ces produits, ça vaut le coup.

Vous l’aurez compris, Vin’s et Sharlène c’est le salon que je recommande à toutes les personnes en recherche du bon coiffeur! Leur salon se situe 33 rue Pharaon à deux pas de la place des Carmes à Toulouse.

Cela n’a pas changé en 2ans, ils sont pour moi le meilleur salon de coiffure de Toulouse!

N’hésitez surtout pas à me dire si vous y êtes allées et à leur dire que vous venez de ma part 😉           

Vin’s et Sharlène
– 33 rue Pharaon à Toulouse – Métro Carmes
05 61 52 76 32  ouverts du Mardi au Samedi

Éviction du lait de vache, J+5, je suis en manque de sucre!

Si vous me suivez sur les réseaux sociaux, vous êtes sûrement au courant que j’ai arrêté de consommer du lait de vache. La raison, l’eczéma de mon fils que j’allaite. On soupçonne une intolérance au lactose ou une allergie au lait de vache. Alors avant d’avoir rdv chez l’allergologue, je tente une éviction totale. Son grand frère était allergique au même age mais présentait des signes digestifs bien plus évidents.

Pour l’instant, les plaques diminuent mais on a aussi entamé un traitement de choc niveau crèmes: cicalfate, Lipikar et cortisone.

J’ai donc arrêté les PLV Dimanche dernier après ma tartine de beurre du petit déjeuner. Je suis ensuite allée faire des courses pour acheter yaourts au soja, crème liquide au soja… et j’ai surtout passé un temps fou à lire les étiquettes de aliments que j’achetais.

Constat: il y a du lait de vache dans plus de la moitiés des produits que je consomme!!!
Les classiques: lait, beurre, crème fraîche, fromage.
Ceux dont on avait oublié qu’ils contenaient du lait: chocolat au LAIT, pâte à tarte, quasi tous les biscuits!!
Ceux qui ne devraient pas en avoir: certains jambons, cracottes, céréales, raviolis fraîches…

Résultat, j’ai fait des courses pour ma famille mais peu pour moi.
Je vais devoir cuisiner 2x plus ou alors trouver de nouvelles idées, adapter mes plats.

J’ai remplacé la crème fraîche par la crème de soja, ça va, ça passe nickel!
Les yaourts c’est vraiment très moyen mais on s’y fait. Heureusement ceux au chocolat sont bien corsés. Et j’ai remplacé le beurre dans les pâtes par de l’huile d’olive. C’est de suite moins appétant, j’en ai mangé 2x moins. Le beurre végétal c’est fade, tout mou, et quasi sans intérêt, je ne m’y fait pas trop.

Au bout de 5 jours, ce qui me manque le plus c’est finalement le sucre! Oui c’est très bizarre, j’arrête le lait, et je suis en manque de sucre! Car oui, tous les biscuits que j’ai l’habitude de manger et de grignoter lors de mon goûter mais surtout lors de mes pulsions alimentaires à tout moment de la journée contiennent du lait. Résultat j’ai 0 biscuits à manger! Il me reste des galettes de riz ou encore des céréales de muesli au chocolat noir. Mais ça n’assouvit en rien mes envies.

Je compense donc avec des fruits, beaucoup de fruits. Je remplace le sucre transformé par le sucre des fruits. C’est un peu plus sain oui mais pour l’instant je me sens en manque! Je n’ai pourtant pas arrêtée le sucre en sois mais je me rend compte qu’il prend une grande partie de vie et ça fait presque peur. Je me sens droguée, addict, accro… Je mange beaucoup d’aliments sucrés et encore plus avec la fatigue.

Mon vrai réconfort, manger un truc que j’aime. Une nuit pourrie + un réveil aux aurores ça vaut bien un bon petit dej’ ! La fringale de 10h, je la compense plutôt avec du salé comme un morceau de fromage. Après le repas, le café accompagne bien souvent des carrés de chocolat. Le gouter, c’est sacré! Et le weekend c’est bien souvent des crèpes ou pâtisserie maison. Puis le soir devant la tv, j’accompagne parfois mon chéri en grignotant quelques gâteaux ou chocolat.
J’écris d’ailleurs cet article après avoir ouvert mon placard à gâteaux et ne rien pouvoir y prendre.

Alors oui je pensais prochainement entamer un fameux rééquilibrage alimentaire pour perdre les 10kilos pris lors de mes précédentes grossesses et pour réapprendre à bien manger. Mais je pensais pas qu’un régime sans lait pouvait être si contraignant et difficile.

Je suis donc un peu déroutée, frustrée mais à la fois cela me fait me poser des questions essentielles sur mon alimentation et sur ce dont j’ai besoin pour mon corps. Je vais donc continuer mon éviction pour voir s’il y a un résultat sur la peau de mon bébé. Si ce n’est pas le cas, j’espère pouvoir être capable de continuer à manger moins de sucre pour ma santé et peut être pour perdre du poids. En attendant, je suis en manque et c’est difficile!!

Non mais regarder ces placards à gouter!

Mon sac à langer Storksak.

Pour un 3ème enfant, niveau article de puériculture, je commence à savoir ce qui est bien, ce qui l’est moins et ce qui me correspond. Comme par exemple pour le sac à langer. Bon je vous avoue que je suis plutôt du style à glisser 2 couches et mon mini flacon de liniment dans mon micro sac à main. Mais lorsque je pars pour la journée ou que William passe son temps à régurgiter, j’ai besoin de mon sac à langer.

Pour moi le parfait sac à langer doit être joli, très pratique et bien compartimenté! Et surtout ne pas ressembler à un sac à langer… Le mien est le modèle Eden de la marque Storksak.

Celui-ci rassemble tous mes critères et en plus il est végan, il n’est pas en cuir mais l’illusion est parfaite. Et au toucher on y croirait!

Il est donc très bien compartimenté, comprend un tapis à langer avec lui aussi des rangements, une poche secrète isotherme, des poches extérieures et une anse qui s’adapte et se fixe à la poussette.

Il est grand, très profond et ultra-fonctionnel. Il existe plein de modèles chez Storksak, un vrai coup de cœur que je recommande à toutes les mamans, les futures mamans mais aussi à ceux et celles qui auraient un cadeau de naissance à faire!

Sac à langer Storksak disponible sur Berceau Magique.

(en partenariat avec Berceau Magique)

Accouchement J-45.

IMG_5421J-45 avant la date prévue de mon accouchement! Plus on a d’enfants, plus les grossesses passent à une allure folle. C’est assez incroyable.

Pour Victoria, je me souviens nous avions acheté le lit alors que j’étais enceinte de même pas 2 mois! Pour les vêtements j’avais commencé dès le 1er rdv chez le gynécologue… Pour Pablo, ça a été un peu plus long car on a du repeindre la chambre. Mais la valise était prête 2mois avant.

Cette fois, la valise n’est pas du tout prête, la poussette n’est pas arrivée. J’ai seulement commencé à trier et laver les vêtements aujourd’hui…

Pour Victoria j’ai accouché à terme, Pablo 15 jours avant et cette fois j’espère 3 semaines en avance. Il est donc temps que je m’active!

Dans mon ventre, c’est un gros et grand bébé qui est prévu. J’ai une nouvelle échographie la semaine prochaine pour estimer ses mensurations, puis encore une autre dans 3 semaines pour savoir si on déclenche l’accouchement ou non en fonction de son poids. Mais je compte bien accoucher avant terme et sans déclenchement. C’est marrant ça d’ailleurs car on veut toutes accoucher avant terme mais après on est toutes nostalgique de la grossesse. Celle-ci sera sûrement la dernière alors il faut que je savoure les derniers jours, les plus compliqués!

Car qui dit gros bébé dit ventre énorme ou inversement. Je ne me suis jamais sentie si handicapée de mon ventre, de mes jambes lourdes et mes doigts qui gonflent au fil des heures. Se baisser, se lever ou encore faire la vaisselle c’est compliqué! Je ne vais pas me plaindre, je fabrique la vie. Tout cela est normal et chaque grossesse, chaque femme est différente.

A J-45, je rêve très souvent de l’accouchement, je rêve que j’accouche sans douleur et que ça me déçoit! Alors que j’ai toujours bien senti mes précédents accouchements je vous rassure. Je rêve aussi que c’est un bébé adorable, souriant et hyper facile. Sûrement qu’au bout du 3ème on a plus d’assurance et donc on se dit qu’on va mieux gérer, éviter certaines erreurs.

Cette fois, j’ai choisi d’allaiter, il y aura donc quelque chose de nouveau, d’inconnu. Ce qui m’effraie le plus, c’est le post-partum, il faut que j’arrive à prendre du recul sur cette période désagréable. Physiquement je trouve ça très dur et la chute d’hormone est pour ma part une rude épreuve. Je n’ai jamais échappé au baby blues. Je ne fais pas partie de celles qui perdent leur ventre en une semaine et qui reporte leur jean d’avant grossesse quelques jours plus tard… Mais ça il faut que je l’accepte, c’est la seule façon de mieux vivre cette période et ça ira tout seul.

A J-45 je me demande aussi comment ça va se passer avec les enfants. Mais j’ai volontairement choisi de ne pas me stresser avec ça et de laisser faire la vie. Pour Pablo je me suis trop angoissée et les retombée s’en font encore ressentir.

Niveau logistique, nous avons toujours que 2 chambres mais on devrait s’en sortir… un jour on déménagera. On se sent bien chez nous bien que parfois à l’étroit… Chaque chose en son temps.

Finalement, pour l’arrivée de 3ème bébé, j’ai choisi d’être plus zen. C’est pas tout les jours facile mais j’essaie en tout cas.  IMG_5422

GROSSESSE-J-45-3
GROSSESSE-J-45