Un weekend à Porto / Portugal (City Guide)

Ce weekend, nous l’avions prévu depuis mes 30 ans il y a 8 mois, jour pour jour, à la naissance de Pablo! Autant vous dire qu’il était très attendu!! Une fois les grand-parents prêts à nous garder quelques jours les enfants, nous étions prêts à organiser notre séjour.

TRANSPORT
– Par avion via EasyJet Toulouse > Porto, arrivée un Jeudi après-midi.
– Puis le métro jusqu’au centre ville avec un changement, environ 30min et 2€ si je me souviens bien. avionLOGEMENT
Airbnb of course! C’est pour moi la meilleure façon de se loger. Pourquoi s’embêter avec un hôtel hors de prix dans une mini chambre?! Le principe est simple, via Airbnb vous pouvez louer une chambre directement chez l’habitant ou encore un logement entier sans l’habitant et plus ou moins chez lui. Le tout à un coût moindre qu’un hôtel. Au Portugal comme dans d’autre pays je pense, il y a un gros business autour de ça, des propriétaires d’immeubles tout entier, louent des appartements neufs et pour être honnête c’est aussi très agréable.
Le nôtre était situé dans le quartier typique animé de la Ribeira avec une vue imprenable sur le Douro. Il était parfait tout comme l’accueil avec du Porto!AIRBNB-PORTO-4 AIRBNB-PORTO-3 AIRBNB-PORTO-2 AIRBNB-PORTO LA VILLE
Porto est pour moi qui suis déjà allée au Portugal plusieurs fois, la ville typique portugaise qui reflète l’image du pays. Porto est typique, authentique, riche en église, en azulejos et ses habitants y sont très accueillants. Ils accueillent les touristes bien moins nombreux qu’à Lisbonne avec beaucoup de plaisir et d’enthousiasme. Et ça c’est vraiment un point positif. Ils parlent bien français mais nous essayons toujours de faire l’effort de notre côté pour parler portugais.

LES VISITES
La ville n’est pas très grande mais toute en pente et en pavée. Je vous conseille donc de bonnes chaussures! Nous n’avons pas pris de transports en commun à part le jour de notre arrivée. Il existe sinon des Touc Touc pour des visites touristiques…
A tout les coins de rue il y a une église. Bien souvent recouverte d’azulejos de couleur bleu. Par ce point on se sent déjà dépaysé!
Nous avions un jour et demi pour visiter la ville, on ne s’est pas pressé, on a pris le temps de flâner, de se perdre dans des petites ruelles typique avec ou sans plan. Le but était vraiment de s’imprégner de l’ambiance de la ville.AZULEJOS-PORTO-3PORTO-TYPIQUE-2 PORTO-TYPIQUE-5 PORTO-TYPIQUE-12Dans notre parcours, nous sommes passé dans la rue de flores, où les salons de thé, pâtisseries portugaises et magasins de broderie, linges de maisons, vêtements s’enchaînent les uns après les autres. Le tout, authentique! Ce n’est pas là que vous ferez votre shopping!
Puis nous sommes montées à la tour du Clergé qui pour quelques euros et 200 marches plus tard vous offre une vue à 360 sur tout la ville.
Dans le même quartier se situe la célèbre librairie Lello, très Harry Potter! Et juste à côté un grand magasin (Fernandes, Mattos & Ca) tout aussi beau en bois avec au rez de chaussé des gadgets tendances et à l’étage des produits portugais joliment présentés.VUE-PORTO VUE-DEPUIS-LA-TOUR LIBRAIRIE-LILLO-4 LIBRAIRIE-LILLO-2 LIBRAIRIE-LILLO LIBRAIRIE-LILLO-3 FERNANDES-MATTO-AND-CA FERNANDES-MATTO-AND-CA- BRODERIE-PORTO CONSERVES-SARDINESPour le shopping, ce n’est pas la meilleure ville, quelques magasins rue Santa Catarina…
Un peu plus loin nous avons adoré nous balader au marché de Bolhao, pour être imprégnés nous l’étions! Des fruits et légumes, des fleurs souvent artificielles, des napperons mais aussi de très beaux poissons, du chorizo et un restaurant de marché comme on les aime.
Au menu, beaucoup de poissons (la daurade et le saumon étaient excellents!!) en accompagnement, salade, oignon, olives, pomme de terre et riz. Comme dans beaucoup de restaurants portugais n’oubliez pas que la pain, les olives, beurres… sont payant.
Je vous déconseille aussi de prendre un dessert au restaurant. Préférez un Pasteïs de Nata dans une pâtisserie ou encore des fruits du marché!PORTO-TYPIQUE-15 MARCHE-PORTO-2 MARCHE-PORTO-7 MARCHE-PORTO MARCHE-PORTO-8 RESTAURANT-marche-2 RESTAURANT-marcheToute la partie précédente se situe sur les hauteurs de la ville.
En redescendant, vous pouvez passez voir la très belle gare Sao Bento, puis continuez jusqu’à la Cathédrale qui offre encore une fois une jolie vue sur la ville. PORTO-TYPIQUE-9 CATHEDRALE-PORTO PORTO-TYPIQUE-8VUE-PORTO-DEPUIS-CATHEDRALEDepuis la cathédrale, chose à faire ensuite si vous n’avez pas trop le vertige, traverser le pont Luiz 1 réalisé par un des disciple de Eiffel. La vue y est encore une fois superbe. Vous rejoindrez ensuite la Vila Gaïa où se situent toutes les caves de Porto avec cette fois une vue de Porto de l’autre côté du fleuve. La lumière du soir étant la meilleure, je vous conseille d’y aller en fin de journée. Mais nous avons préféré retourner sur nos pas, descendre par de petites ruelles escarpés très typique pour rejoindre la partie inférieure du pont et admirer son architecture vue du bas.VUE-PORTO-depuis-pontPONT-LUIZ-1-''  PORTO-TYPIQUE-4PORTO-TYPIQUE-3 PORTO-TYPIQUE-6 PORTO-TYPIQUE-7Une fois en bas, nous avons traversé de nouveau le pont pour rejoindre les caves et faire une visite. (Attention la plupart ferment à 18h30!). Pour ceux qui veulent découvrir le Fado, il y a celle de Calem qui propose visite, dégustation et Fado en fin de journée.cave-porto-BURMESTERSE RESTAURER
Pour goûter ou petit déjeuner ce n’est pas encore la capitale, mais n’hésitez pas à goûter à un Pasteis de Nata. Il existe aussi de nombreuses viennoiseries: croissant à la crème, beignets, pain perdu…

Pour manger, il y a bien sûr le Bacalhau (morue / cabillaud), grillée, au four, en beignet… c’est le poisson portugais et c’est bon! Idem que le poulpo (poulpe) que vous retrouverez à de nombreuses cartes de restaurant. J’ai adoré!! Les sardines grillées sont aussi un plat typique portugais. Les plats sont souvent accompagné de riz + frites! Mais nous avons eu droit à des légumes dans certaines bonnes adresses.
Les prix sont bien moins élevés qu’en France. Il y a juste les restaurants au bord du Douro assez touristiques qui le sont un peu plus. Je vous conseille de vous perdre dans les petites rues juste derrières et de vous fier à votre instinct.

Cette ville, je l’ai adoré, elle a donné le ton de notre séjour et nous a dépaysé! Ni grande ni trop petite, elle est parfaite pour un weekend. Et pour ceux qui auront un plus le temps, n’hésitez pas à prendre le bateau pour voir la ville d’un autre angle ou encore de vous rendre jusqu’à l’océan en tramway à 30min!

Nous nous rendrons ensuite en train jusqu’à Lisbonne pour la seconde partie de notre voyage qui fera office d’un prochain article. IMG_9252 IMG_9221 RESTAURANTQuelques adresses pour manger:
O Caraças
(typique portugais, familial)
Rua das Taipas 27 4050 Portugal

Adega São Nicolau (très bon avec terrasse)
R. de São Nicolau 14050-561 Porto Portugal

Vinhas D’alho (avec une belle vue mais très peu de place en extérieur!)
Cais da Estiva 139 4050-492 Porto

Notre premier weekend à 4.

Il faut une première à tout, pour nous il s’agissait de partir la veille pour le lendemain, dans un endroit où il allait faire beau, cap à l’ouest direction l’océan.
Le programme était simple: partir Vendredi après-midi pour la sieste de Victoria, profiter de Bordeaux, dormir chez des amis sur place, partir pour la journée de Samedi au Cap Ferret…

IMG_2378
ÉTAPE N°1:
Tout à commencé par la préparation des valises, des poussettes, biberons, couches, eau, goûter, repas pour Victoria, jouets, livre, tente de plage, affaires de plages en tout genre, écharpe de portage, cosy, nacelle, iPad, sac à langer… Bref, à 2 on serait partis avec 1 petite valise cabine, à 4 on rempli le coffre de notre break!
J’ai d’abord déposé Victoria à la crèche puis préparé tout ça en 2h avec tout juste le temps de manger une assiette de pattes, récupérer Victoria et partir pour 13h. Le but étant qu’elle fasse la sieste pendant les 2h de route…

13h30: on part enfin, je suis déjà épuisée!

ÉTAPE N°2:
Le trajet!
Victoria s’est endormie la première heure. La 2ème elle a voulu « Padiiiii » (comprenez l’iPad), mais nous a fait une crise quand elle a voulu accéder à Youtube pour visionner des comptines et que nous n’avions pas la wifi dans la voiture. On a géré la crise comme on a pu, et elle a finalement regardé Clochette en montant le son à fond…
Pablo a dormi jusqu’à la dernière 1/2h, et là, bouchon sur le périph’ bordelais avec un bébé qui hurle et pleure de faim… Je me détache, lui remet cette p***** de sucette, il pleure encore plus fort…

Bref, on y est en plein, le weekend peut commencer! J’ai même pensé le prendre sur moi dans les bouchons pour le nourrir, mais comme on est pas suicidaires on l’a pas fait je vous rassure! A ce moment là, Victoria commençait aussi à chouiner car elle avait envie de descendre de la voiture.IMG_2369

ÉTAPE N°3:
L’arrivée dans Bordeaux.
Objectif: Visiter la ville et se détendre au miroir d’eau…
On se gare dans Bordeaux en plein centre dans un parking souterrain et là Victoria voulait absolument le pot, mais ce n’était vraiment pas le moment, heureusement elle a encore la couche. Mais refuser quelque chose à un enfant de presque 2ans c’est juste l’enfer! Petite crise de larmes assurées…
Bref, on descend tout le monde en 2/2, je prépare un biberon pour Pablo, direction le magnifique miroir d’eau.
Tout se passe plutôt bien, Victoria s’amuse mais je la suis à la trace car elle essaie de s’échapper et à tout moment je peux la retrouver au milieu de la route. Je suis donc sur le qui-vive permanent, toujours un peu en stress. Heureusement on se relaie avec le papa. Victoria passe un super moment.

1h plus tard, on tente d’aller manger une glace dans le vieux Bordeaux, Pablo dans sa poussette et Victoria qui marche à nos côtés car elle refuse la poussette. Mais ce qu’elle refuse aussi c’est de nous tenir la main ou encore qu’on la porte. Et souvent ça tourne à une nouvelle crise… On prend une super glace à l’italienne parfum fraise, mais elle n’en veut pas et préfère courir après les pigeons et comme un peu plus haut, je stresse à l’idée qu’elle se fasse écraser par une voiture. Je la surveille, la piste et ne profite qu’à moitié de ce joli endroit…

On visite ensuite la ville en 20 minutes chrono! C’est Vendredi soir, l’heure de l’apéro, tout le monde est en terrasse, on envie tout ces gens qui savourent leur bière fraîches sous les derniers rayons de soleil… Quant à nous, on doit rentrer, Victoria devient ingérable et Pablo commence à chouiner.IMG_2402IMG_2397IMG_2395IMG_2400

ÉTAPE 4:
Soirée à la cool chez nos amis qui ont aussi un bébé, on se comprend, ils compatissent. Victoria a 40° de fièvre. Un petit « pieds/mains/bouche » se prépare… On la couche avec un doliprane et des bisous. Cette fois c’est vraiment l’heure de l’apéro mais pas questions de trop boire, nous avons 2 enfants à gérer… 23h, on est épuisé, on part se coucher.

ÉTAPE N°5:
Victoria n’a presque plus de fièvre, on va pouvoir partir au Cap Ferret.
On prépare tout le monde et de nouveau tout ce qu’il faut pour une journée. Décollage seulement à 11h30!!! Le GPS nous annonce 1h20 de trajet, au final nous mettrons presque 2h à arriver. Départ de weekend et de vacances, bouchons, bébé qui hurle et petite fille énervée par ce long trajet au moment du repas = parents au bord de la crise de nerf!!!
On s’arrête avant d’arriver à destination sur une mini plage sans ombre. Je donne à manger à Pablo debout contre un mur qui nous protège un peu du soleil. Victoria mange un petit pot dans le sable, je vous laisse imaginer la suite. On se relaie pour profiter un peu de la plage, il fait plus de 30°C, Pablo est obligé de rester à l’ombre… On décide de finir notre périple jusqu’à un joli village ostréicole, on charge les enfants dans la voiture, Pablo régurgite et Victoria ne voulait pas repartir, fatiguée et énervée elle enchaîne les colères…IMG_2390

ÉTAPE N°6
Le village Ostréicole.
Je rêve de manger des huîtres mais ça sera pas pour cette fois. Il est 14h30, tout est complet partout ou alors on refuse de nous servir. On abandonne finalement l’idée de manger tout court. On se pose chacun notre tour sur la plage pour se reposer et bronzer s’occuper de Victoria qui demande beaucoup d’attention. Il va être 16h, je peine vraiment à prendre du plaisir et me détendre, je suis au bord de la crise de nerf. J’ai l’impression que mon weekend tombe à l’eau, qu’on n’y arrivera jamais et que se détendre avec 2 enfants c’est juste impossible.
Et puis je m’imagine sans arrêt tout ce qu’on aurait fait si on avait été que tout les 2… ça me casse le moral. Le papa lui gère mieux que moi et essaie de me faire relativiser. Il a bien raison.
17h, Pablo commence a avoir faim et Victoria qui n’a pas fait la sieste est épuisée on décide de rentrer.
Mais nous aussi on a super faim, on s’arrête alors dans une supérette pour manger un sandwich club au bord de la départementale. Et là, la situation est tellement rocambolesque qu’on commence enfin à rire et à se détendre… Il était temps!IMG_2389-'

(la photo du pique-nique au milieu de nulle part)

ÉTAPE N°6
Retour à Bordeaux, on couche les enfants et soirée chez nos amis que l’on savoure bien plus notre journée…

Le Dimanche se déroulera beaucoup plus dans le calme autour d’un barbecue et je savoure enfin les huîtres tant attendus! Merci les copains!

Pour résumer, un weekend mitigé mais on l’a fait! On est sorti de notre cocon avec notre mini tribu, c’était pas évident, j’avais sûrement mis la barre trop haute, ça ira mieux la prochaine fois…

Et vous comment ça se passe les weekends à l’extérieur avec les enfants?

IMG_2401