Victoria 18mois.

Victoria a eu 18mois il y a quelques jours, pas mal d’évolution et de changement en peu de temps.

PHYSIQUEMENT:
– Victoria grandit, grandit, grandit! Je ne connais pas sa taille exacte mais il y a 2 mois elle faisait 82cm. Je pense qu’elle a fait une poussée de croissance tellement elle dépasse de la table à langer!
– Ses cheveux poussent et bouclent, j’adore!
– Elle s’est affinée, elle marche, court, joue et s’entraine à sauter! Une vraie pile!!
– Elle a eu la Roséole à notre retour de vacances avec 3/4 jours de fièvre à plus de 40°!
– Elle commence à dire des mots « Erci » (Merci), « Aouar » (Aurevoir), « Chao Chao » (Ciao Ciao), « A boua » (A boire), « Yoyure » (chaussures), « Doudou »…
– Ses repas c’est tout ou rien. Elle passe par des phases ou elle refuse de manger des légumes et pourrait manger que de la viande, du fromage et des fruits… J’ai arrêté de stresser pour ça, je n’insiste plus car je sais qu’elle le fait qu’avec nous. A la crèche ou chez ses grand-parents elle mange normalement et de tout!
– Elle dort toujours très bien: 12h la nuit et 2h/3h de sieste.

18-MOIS

LE CARACTÈRE, LES COLÈRES:
– Victoria est une petite fille très curieuse et observatrice. Je suis toujours impressionnée par sa capacité à reproduire les choses.

– Son caractère s’affirme de plus en plus.

– Elle nous fait ses 1ères colères et caprices.
C’est vraiment difficile à gérer, mais j’essaie d’appliquer les méthodes de la « parentalité positive » et ça à l’air de bien fonctionner. Il faut être patient mais je suis sûre que ça va porter ses fruits et moi m’empêcher de crier, m’énerver, stresser pour son éducation. Cette méthode est une éducation dite « bienveillante » qui consiste à penser positif et à être constructif. C’est tout l’inverse d’une éducation autoritaire qui pourrait faire « peur » à l’enfant et dégager en lui du stress, de l’anxiété pouvant le rendre introverti hyperactif.
Cela s’applique au quotidien très facilement et s’adapte parfaitement avec la méthode Montessori que nous utilisons régulièrement dans les tâches de tous les jours.

Exemple:
Le matin, en plus de son lait, Victoria prend des céréales, elle se sert dans le paquet une petite poignée, aime les trier, les transvaser dans un petit bol avec du lait puis les manger à la cuillère ou avec les doigts.
Mais lorsqu’elle n’en veut plus ou qu’elle préfèrerait les manger en dehors de la table (chose interdite), elle les jette violemment par terre ou un à un en me fixant d’un air pas très gentil alors qu’elle sait qu’il faut poser le tout sur la table quand elle a fini.

Au début je m’énervais, elle aussi et me faisait une crise.
Mais j’ai choisi de penser la chose autrement. Je lui ai d’abord expliqué qu’il fallait poser le bol sur la table lorsqu’elle avait fini. Puis je lui ai demandé pourquoi elle faisait ça? Elle m’a répondu en me montrant le sol. J’ai dit que j’étais pas contente car ça ne me faisait pas plaisir de nettoyer sa bêtise. Du coup je l’ai descendu de la chaise et je lui ai montré comment passer la balayette afin de nettoyer. Elle a pris ça comme un jeu et à tout ramassé jusqu’à la dernière miette, on a tout mis à la poubelle. Elle a compris qu’elle n’en aurait plus. Bien sûr  elle le refait de temps en temps, alors on recommence le processus.

Conclusion: j’ai évité le « NON » qu’elle répète à tout va et ça à le don de m’énerver! J’ai tourné les phrases de façon à ce qu’il n’y ait pas trop de négation tout en expliquant tout le temps les choses.
Je vous avoue que parfois je suis à bout et je m’énerve quand même. Ce qui nous mène droit à l’échec à chaque fois.

– Victoria reste tout de même une petite fille très gentille, souriante et agréable.
– Elle nous fait parfois des câlins.

18-MOIS-7LA TV
– Nous essayons de limiter la TV au maximum! Grand maximum 2x par jour et pas plus 30/40min à chaque fois. Le matin il m’arrive de lui proposer le temps que j’aille me doucher et m’habiller. Mais dès que je le peux je fais autrement pour qu’elle ne la regarde pas le matin. En général, on sort: balade et parc avec les autres enfants.
Et le soir, c’est elle qui me la demande autour de 18h30 quand elle commence à fatiguer de sa journée.
On lui diffuse des dessins animés: Trotro, Petit Ours Brun ou Tinga Tinga en Anglais. Pas de TV pure, elle est d’ailleurs jamais allumée de la journée.

Elle peut me faire des colères si je ne lui mets pas la TV ou que je la coupe alors qu’elle était prévenue. Mais ça on y travaille!
Il y a toujours des exceptions, comme par exemple lorsqu’elle était malade, elle a eu droit à des heures de TV et y a vite pris goût… Difficile de revenir à la normale!18-MOIS-2

ACTIVITÉS/ LOISIRS
– Elle adore jouer à la poupée c’est son « bébé » comme elle dit. Elle lui donne à manger, l’habille…
– Elle aime bien s’amuser à se mettre de la crème hydratante et à nous aussi!
– Elle joue au foot!
– Adore aller au parc, faire du toboggan et de la balançoire.
– Elle dessine beaucoup en ce moment, des feuilles et crayons sont toujours à sa disposition.
– Elle aime toujours autant les livres.
– Victoria adore les jeux de constructions et surtout les démolir!
– Elle adore les animaux et est très attentive à leur égard même les insectes.
– Elle aime ramasser les cailloux, les trier, les transvaser dans un seau…
– Et pour finir elle cueille les fraises et tomates du jardin même si elles ne sont pas mûres!!

Voilà, c’était un gros article. Je pense que seules les mamans me liront jusqu’au bout mais j’avais besoin de vous en parler, histoire de discuter de vos méthodes surtout pour gérer les colères, caprices… de nos enfants.18-MOIS-518-MOIS-6

29 réponses sur “Victoria 18mois.”

  1. Pour être passée par cette période il t a très exactement un an, je voudrais d’abord vous dire qu’effectivement la méthode me semble top. Être constructif, être patient, Ça nous semble évident (sur le principe hein, parce qu’il y a des jours ou…..) et pourtant (croyez moi) c’est loin de l’être pour tout le monde. Paul a maintenant 2 ans 1/2 et c’est un petit gars que l’on peut raisonner, voire même il compte sur nous pour lui dire quand il déconne 😉
    De temps en temps ça le bouleverse encore, mais en règle générale je pense que ça le rassure plus qu’autre chose. Merci pour cette tartine 🙂 c’est hyper important de toujours se rappeler qu’on est tous dans le même bateau!!!
    Ps : a la crèche ils ont souvent raison, et ils m’avaient dit « patience, beaucoup de frustrations et de comportements colériques disparaissent avec l’acquisition du langage ».
    C’était très TRÈS vrai 🙂

    1. Oui c’est vrai que sans la parole il est difficile pour eux de s’exprimer autrement que par les cris ou la colère. C’est rassurant de voir que c’est tout à fait normal et que nous ne sommes pas les seules à passer par ces caps là 😉

      1. Bonjour
        concernant l’éducation bienveillante, notamment la communication avec un bébé qui ne parle pas encore, tu peux te tourner vers la communication gestuelle (ça consiste à associer un geste simple à un mot lorsque tu t’adresses à un bébé, dès 3/4 mois). On a parfois l’air con en signant lorsqu’on parle mais cela peut permettre à ton enfant de te signaler un besoin alors qu’il ne parle pas et ainsi éviter les frustrations dont tu parles.

  2. Excellent article! Je suis maman d’une petite puce de 21 mois et j’ai l’impression qu’elle et Victoria, même combat 😉 Idem, il y a des phases où ma puce mange très très bien et d’autres jours où elle ne veut pas et se braque, c’est non, non, non!!! Mais paradoxalement, c’est jamais non pour la viande ni les pâtes, riz…Idem, avant je stressais, plus maintenant car je sais que ça ne dure pas et que ça reviendra!!! Idem aussi, dès que Mademoiselle n’en veut plus, elle a la fâcheuse habitude de jeter par terre son couvert, voire des restes de nourriture et pareil, on lui explique qu’il ne faut pas faire et on lui fait ramasser et mettre à la poubelle, ce qu’elle adore faire!!! Mais par contre, on a pas encore trouvé le moyen d’éviter qu’elle jette à terre…Ns aussi c’est « non » sans arrêt toute la journée et ce depuis quelques mois déjà…systématiquement c’est « non » même si elle fait ou veut quelque chose, c’est l’âge! on limite aussi la télé, le matin, c’est souvent les « zouzous » pendant le bib et que ns finissons de ns préparer mais vraiment pas longtps et le soir, ça dépend, mais souvent pas de télé…Idem ma puce voue un amour fou pour son poupon « son bébé », une vraie petite maman 😉 Les livres, elle aime bien aussi, d’ailleurs si tu en as à ns conseiller, c’est avec plaisir…Sinon en ce moment, son grand truc c’est de « sauter », il faut sans cesse « sauter »…Ma puce est aussi une pile, elle ne reste pas une seconde en place, et demande quand même beaucoup notre présence…Est ce que Victoria arrive à jouer et s’occuper seule quand vous êtes là? Désolée, je ne t’ai pas vraiment donné plus de conseils pour gérer les colères et les crises, car on applique à quelque chose près un peu les mêmes méthodes…Bonne journée!!!

    1. C’est vrai que j’ai l’impression de voir ma fille moi aussi! Victoria s’entraine à sauter tous les jours mais n’y arrive pas, c’est trop mignon. Par contre elle a compris le mot tourner et elle tourne à se faire tourner la tête!!
      Pour jouer seule, ça lui arrive mais c’est surtout quand elle est dans sa chambre ou qu’elle a trouvé une occupation nouvelle. Hier par exemple elle a passé 3/4 d’heures à essayer de s’habiller, se déshabiller et à accumuler des vêtements sur elle… Pareil lorsque je la laisse dans son lit alors qu’elle se réveille de la sieste elle peut jouer longtemps avec ses doudous ou en regardant des livres.
      Mais il y a des jours où elle ne nous lâche pas les baskets, une vraie glue!!!
      C’est vraiment aléatoire. Par contre si elle sent qu’on a pas envie de jouer avec elle, c’est là qu’elle va être collante…

      1. Complètement d’accord avec toi..Quand ma puce sent qu’on aimerait avoir besoin d’un pt moment pour faire quelque chose, elle est hyper collante!!! Et pareil, la mienne adore tourner, tourner sur elle même et danser!!! Pour ce qui est de l’acquisition des mots, ça vient petit à petit chez ns, ms pendant longtemps je l’ai trouvé un peu en « retard » de ce côté là, par rapport à d’autres enfants…ms chacun son rythme en effet…

  3. Un super article !
    Déjà, c’est impressionnant de voir à quel point Victoria a changé, surtout que je te suis depuis ta grossesse. Et cela m’est d’autant plus impressionnant que j’ai un petit Hugo de 11 mois, donc, je sais à quoi m’attendre maintenant !
    Il n’a que 11 mois mais comme toi, j’ai remarqué que le non et l’énervement ne menait pas à grand chose, et que cela empirait la crise. Mais, comme toi, ce n’est pas toujours évident de ne pas s’énerver, surtout avec la fatigue (d’autant plus que tu es enceinte).
    Il y a peu il refusait de se laisser allonger sur la table à langer, pourquoi je l’ignore. Il se mettait systématiquement à hurler. Les conseils de ma puéricultrice, de mon entourage étaient de le forcer, de lui montrer que c’était moi qui décidait. Bilan: de pire en pire. Et là, je me suis écoutée, j’ai essayé la manière douce et trois jours plus tard la crise était passée. Ce roman pour dire que je suis assez d’accord avec cette méthode d’éducation !
    Et, vraiment, Victoria est à tomber, je me réjouis de voir le babyboy du coup 😀

    1. Nous aussi on est dans la période où elle veut pas rester allongée sur la table à langer. Du coup on essaie de faire distraction avec un livre ou un jeu qui va lui demander de l’attention. Cela ne marche pas à tous les coups mais de temps en temps 😉
      Bon courage pour la suite!

  4. Cet article est très intéressant. Ici ma poulette vient juste de fêter ses 1 an, pas encore de « colères » mais elle teste déjà nos limites. Lorsque je lui dit « non » elle le répète après moi plusieurs fois avec un petit air sérieux, (ce qui me fait rire) mais je pense qu’on va devoir limiter le « non » aux choses vraiment interdites pour que cela garde un sens pour elle… La méthode dont tu parles me parait intéressante, je vais chercher quelques infos. As tu des livres à conseiller?
    Concernant la télé, elle est aussi éteinte toute la journée à la maison, nous ne l’allumons que le soir au moment des infos, nous avons donc une grande fan de Claire Chazal, elle lui fait des sourires et des coucous ^^. Elle ne semble pas intéressée plus que ça par la télé car il arrive que chez la nounou le matin elle soit allumée avec des dessins animés mais elle se dirige tout droit vers le garage et les voitures (oui elle ne porte aucun intérêt aux poupées mais alors les voitures…) sans prêter attention à la télé.
    Désolé pour ce roman concernant ma petite expérience de jeune maman… en tout cas les photos de ton article sont géniales, on y voit bien le petit caractère déjà bien affirmé de Victoria 😉

  5. Super article!
    En tant que maman d’un petit gars de presque 17 mois je comprends TOUT A FAIT tout ce dont tu parles!!!

    Le besoin d’échanger est super important, d’ailleurs autour de moi je n’ai que très peu de parents dans mes amis… Je trouve que ton envie de nous raconter est naturelle et si j’avais un blog je ferai pareil 🙂

    Du coup pour t’aider à comparer ici aussi on tente de mettre en place une éducation bienveillante… Sauf que son papa n’est pas super pour, il est plus ancienne école alors ça nous vaut des petites tensions…! Mais il est très ouvert donc en général ça se passe bien.
    Le notre aussi nous teste en permanence et pour synthétiser il a le don avec moi et son papa d’être colérique alors que chez nounou il ne dit rien, avec ses grand parents non plus!!
    Alors j’essaie de ne rien céder, mais comme tu dis c’est usant (et je ne suis pas enceinte…! Alors j’imagine toi!)

    Je suis convaincue qu’on tient le bon bout!
    Courage!!!!!
    Bonne journée!

  6. Coucou,

    ma fille a un mois de moins que la tienne et je me retrouve sur certaines choses. Ici aussi on a eu la roséole, très déconcertante cette fièvre sans autre symptôme tant que les boutons ne sortent pas.
    Elle grandit aussi beaucoup et ses cheveux poussent, mais pas encore au point de friser! Elle cherche à parler mais ne dit encore aucun mot, au grand désespoir de son papa.
    Oui les colères sont difficiles à gérer et comme toi je m’intéresse à la discipline positive mais j’avoue que pour l’instant je trouve ça difficile à appliquer avec une enfant qui ne parle pas, qui comprend certes beaucoup de choses, mais qui n’arrive pas à s’exprimer. Il m’est arrivé parfois de trop hausser la voix, surtout que mon ami est souvent en déplacement et que 9 mois après la naissance de ma fille on m’a diagnostiqué un cancer, avec chimio et radiothérapie donc beaucoup beaucoup de fatigue. A chaque fois que je m’énervais trop, c’était sous le coup d’une immense fatigue. Et je le regrettais aussitôt, je m’en voulais et culpabilisais à fond. Avec le recul, je me dis que ça doit arriver à tout le monde et comme les enfants ne sont pas rancuniers aussi jeunes, j’essaie d’oublier et d’en tirer des leçons.
    Nous n’avons pas la télé, et même si nous lui montrons quelques rares fois des épisodes de Petit Ours Brun sur l’Ipad, elle n’est pas très demandeuse. Par contre, elle peut passer des heures à regarder des photos (d’elle en grande majorité, super!!) sur l’Ipad ou mon portable et là oui, j’ai souvent droit à une grosse colère dès que j’estime que ça suffit. Mais il suffit de proposer un cache cache et c’est oublié. J’essaie de ne pas lui tenir rigueur de ses colères car je me dis que ça doit être difficile pour un enfant aussi jeune de ne pas pouvoir s’exprimer comme elle l’aimerait et puis il y aussi les dents, les petits tracas, etc…; tout en étant suffisamment ferme. Quand c’est non, c’est non. Elle a encore du mal à le comprendre.
    J’aime bien ce genre d’article qui me fait moi me questionner sur le caractère et les goûts de ma fille. Elle est très indépendante, peu câline, toujours souriante, très malicieuse, elle aime les livres, danser et écouter de la musique (merci l’éveil musical avec nounou) et surtout, surtout elle adore les fleurs (pas une balade sans une pâquerette cueillie).
    Avant d’être maman, je me doutais que l’éducation d’un enfant serait compliquée, il faut y passer du temps, se documenter, ne pas douter de ses convictions, faire pour le mieux et ça prend un énergie folle. Pour autant, je n’espère qu’une chose, c’est que mon cancer ne m’aura pas rendue stérile, ou que je ne vais pas rechuter. Je t’envie d’être enceinte aussi tôt après la naissance de Victoria. Mon frère et moi n’avions que 19 mois d’écart et cela crée une proximité et des échanges incomparables aussi bien dans les jeux enfants (il paraît qu’on jouait des heures aux Duplo) que dans la vie d’adultes.
    Aline

    1. Merci pour ton message Aline, c’est vrai que c’est rassurant de voir ce qu’il se passe chez les enfants des autres. Pour l’éducation au début je faisais au feeling mais c’était pas toujours ça, je m’énervais et pleurais. Ce qui est pas bon pour personne!! J’ai récemment observé mes autres copines maman et lu beaucoup de blogs et articles pour essayer de trouver une méthode qui pourrait éviter ce stress, cette angoisse à chaque colère. Et ça commence à aller mieux. De toute façon, plus je suis énervée plus Victoria l’est et la colère monte sans s’arrêter…
      Ce weekend elle l’a passé entier chez ses grand-parents et ça nous a permis de souffler, reprendre une vie de couple sans horaires à faire ce qu’on voulait. Cela nous a fait un bien fou! Du coup, Victoria a du nous sentir plus détendu et depuis elle est un peu plus calme… Bref, tout ça pour dire qu’il faut savoir souffler de temps en temps.
      Courage pour ta maladie, toutes mes ondes positives!!
      A bientôt!

  7. je vois que nos filles sont assez similaires, ça rassure un peu 😉

    La mienne fait aussi pas mal de colères, je pense que je vais essayer ta méthode. Car Melle veut manger seule puis au bout de 5 min elle s’amuse à tout mettre par terre et dès qu’elle entend non ce sont les pleurs qui arrivent !

    Pour la méthode Montessori tu es partie d’un livre ?

    Belle journée.
    xxx
    Marine.

  8. Bonjour Céline,
    Je m’appelle Kelly et je travaille en crèche. J’ai actuellement des bébés de l’âge de Victoria à peu près et ils font les mêmes choses qu ta fille. Je pense surtout au fait qu’ils nous regardent droit dans les yeux lorsqu’ils font une bêtise. On procède différemment selon les enfants. Certains sont isolés, d’autres grondés, ou encore « mis à contributions » comme pour nettoyer une bêtise. Je trouve votre éducation très bien. Mais je pense que l’enfant a besoin d’etentre le NON, que c’est INTERDIT ou que c’est MAL. Ce sont des mots qu’ils acquièrent vraiment vers l’âge de 3 ans mais qu’ils ont besoin d’entendre bien plus tôt. N’hésites pas à me contacter si tu veux échanger avec moi. Bonne journée. Kelly

    1. Merci pour ton message Kelly, je demande d’ailleurs souvent conseil aux assistantes maternelles de la crèche!! Victoria connait parfaitement le NON qu’elle répète parfaitement en m’imitant en secouant son petit doigts… Elle connait le mot INTERDIT pour les dangers (placards à produits dangereux, route… par exemple) ou pour les grosses bêtises. Mais j’avais justement l’impression de passer mon temps à dire non, à interdire que c’est pour cela que je me suis aussi penchée sur cette méthode d’éducation. Du coup je mélange un peu les 2. On essaie de s’en sortir avec ça et comme tu dis je pense que ça dépend de chaque enfant.
      A bientôt!

  9. 18 mois ! L’étape « pas facile » mais ô combien nécessaire … c’est le début d’une pseudo indépendance, de l’envie de s’affirmer, de devenir MOI et pas NOUS … bref, d’une multitudes de choses utiles et pas forcément agréables, j’en conviens. C’est le démarrage du terrible-two (je suis certaine que beaucoup de mamans connaissent ce fameux passage qu’on aimerait toutes …. ne jamais connaître !). Bref! Tout cela pour te dire que cette période enrichissante à tous les niveaux va aussi te (vous) procurer des moments « out », parce que les règles doivent s’appliquer, que l’amour maternel s’en mêle, qu’avant d’avoir des enfants, on avait des principes …. et que maintenant qu’ils sont là, on s’accommode, et surtout, on fait avec (leur caractère, leur personnalité, notre évolution, leur évolution, les autres). Je n’ai pas de règles bien établies, j’ai pourtant 3 enfants, il y a des principes de base, mais je fais surtout en fonction de chacun d’eux, parce qu’ils sont différents 😉
    Ma dernière a 19 mois …. son évolution est fulgurante, et elle a déjà démarré sa phase d’affirmation vers 12/13 mois, mais parce qu’elle est dégourdie, et surtout parce qu’elle a 2 grands-frères ! Ses activités restent les mêmes que ta petite Victoria, et je suis épatée de voir à quel point les enfants sont essentiellement « notre reflet » et évoluent extrêmement vite avec les années qui passent.
    Courage, plein de bonheur, et de crises 😉

  10. Merci pour cet article. C’est tellement agréable de pouvoir se nourrir des expériences des autres mamans…!

    Concernant la méthode ‘non énervement’, j’ai beaucoup de mal à ne pas crier parfois… J’ai l’impression que Nina me teste en permanence et après 8 heures de boulot, j’ai les nerfs parfois un peu chargés…

    Par contre pour la TV, je ne sais que penser, tout le monde me dit que c’est très mauvais avant au moins 2 ans… Nina à 15 mois et parfois j’aimerais lui proposer, notamment sur les longs trajets en voiture mais me retiens toujours, de peur qu’elle la réclame d’elle-même… Par contre la TV est parfois allumée lors de sa présence et elle ne la regarde quasi jamais…. Ma seule inquiétude, je trouve qu’elle joue peu seule, et est souvent collée à moi, à nous…. J’aimerai lui permettre d’être plus indépendante, d’aller dans sa chambre….

    1. Pour la TV, on a choisi de choisir ce qu’elle allait regardé histoire qu’elle ne soit pas un fond sonore mais considérée comme une activité à part entière. Un peu comme quand nous faisons le choix d’aller au cinéma nous les adultes.
      J’ai commencé par des épisodes BabyEinstein, c’est très adapté aux petits et les captives dès 3/6 mois impressionnant!
      Ensuite Trotro ou Petit Ours brun c’est un peu pareil, des mini histoires avec une morales. C’est court, environ 3/4min par épisode et donc pratique. Quand à Tinga Tinga (en version anglaise) c’est vraiment génial! Ce sont des sortes de contes de la savane en dessin animé ultra-colorés qui expliquent par exemple « pourquoi le serpent n’a pas de jambe? » « Pourquoi la girafe a un long cou? »…
      Bref, je n’étais pas pour mais finalement en respectant des durées j’ai l’impression de maitriser la chose. Et en voiture lors de longs trajets ça nous a bien sauvé!!! lol
      Maintenant on apprend à gérer les crises pour arrêter la TV ou pour savoir dire « non » quand on ne veut pas qu’elle la regarde…

  11. Notre petite fée a juste 1 an de plus que ta jolie Victoria. Ici aussi on applique l’éducation positive et je trouve que cela fonctionne plutôt bien. Il est vrai qu’il faut parfois revenir sur des acquis mais je pense que c’est surtout l’envie de nous tester… Si notre « interdit » d’hier et toujours le même aujourd’hui. Je suis convaincue que la base de la pédagogie et la répétition donc on essaye de rester zen tout en ne lâchant rien…. Quand la fatigue est là c’est un peu plus compliqué quand même! Comme toi j’attends le deuxième pour le mois d’octobre (et ce sera aussi un/e toulousain/e) et nous provoquons la discussion très régulièrement et facilement pour essayer d’externaliser toutes ses angoisses. Par contre pas ou très rarement de Tv ici mais elle ne la réclame pas…

  12. Cet article est super ! Et je viens de découvrir la technique de « parentalité positive » ! Moi aussi j’ai l’impression de dire non des milliers de fois par jour !!! As tu des coordonnés de livres à ce sujet ? J’ai déjà des livres sur Montessori et j’aimerai me renseigner sur cette nouvelle approche de la parentalité ! En tout cas félicitations Victoria est une petite fille super rigolote et mignonne ! Je me régale de vous suivre sur IG !

  13. C’est un super article, qui fait bon de lire.
    Léo à seulement 4 mois de plus, mais je pense que nos bout de choux sont souvent similaires.. Curieux, attentifs, autonomes, mais aussi capricieux.
    Nous essayons également d’avoir une attitude positive, sans trop de cries et de non à tout va. La communication est le mot d’ordre à la maison, même si pour eux ce n’est pas toujours facile de s’exprimer ils y arrivent toujours avec des mimiques, des expressions bien à eux.
    Le phénomène tchoupi, trotro prend parfois des ampleurs importante et des caprices pas possible quand il on lui dit qu’il en abuse et qu’on coupe l’écrans. C’est alors là qu’il nous suit partout avec L’Ipad en pleurant … ZENNNNNN
    Et parfois le seul remède à ses caprices est le coin pendant 1-2 minutes qu’il comprenne bien qu’il doit se calmer et quand il est calme il revient vers nous  » padon maman  »
    Mais avec la grossesse de bébé 2, il est vrai que ce n’est pas toujours évident de rester calme et quand papa est là, il prend la relève, bain, activités, ..
    J’appréhende beaucoup l’arrivé de bébé 2 car Léo est un enfant entier et très câlin, il a parfois des gestes malveillant sur des bébés chez la Nounou depuis qu’il sait que bébé est dans le ventre de maman.

  14. Excellent ton article. Je ne suis pas maman mais professionnelle de la petite enfance et c’est toujours intéressant de lire le vécu des mamans!

  15. Bonjour!

    Je ne savais pas que vous appliquiez les principes de la parentalité positive… En fait, je m’en suis douté au moment où j’ai lu « elle fait ses premiers caprices » à 18 mois… Signe que déjà tu ne fais pas partie de celles qui pensent qu’un bébé de 3 mois fait un caprice. Je m’intéresse beaucoup à tout cela, si tu veux des infos, des liens etc n’hésite pas. de la même façon, si tu partages par moments des informations à ce sujet je serai ravie. Quelque part, c’est aussi rassurant de voir que cela « fonctionne » chez les autres, c’est motivant pour continuer dans ce sens 🙂

    Bonne continuation, bonne « fête » à Victoria qui est décidément un jolie petit fille et qui semble faire la joie de ses parents

  16. Super article, en effet fait pour les mamans!
    Ma fille a 8 mois et je découvre la parentalité positive! Il va falloir que je creuse car quand elle rit en me voyant dire « non », je me dis qu’il faut qu’il y a encore des choses à apprendre…

  17. Je ne suis pas maman mais j’ai bien lu ton article 🙂
    Déjà, parce que je le trouve intéressant et que forcément, en lisant ton blog depuis un moment j’aime bien avoir des nouvelles de ta fille. Et aussi, parce qu’il n’y a pas de méthode miracle mais que tous les conseils sont bons à prendre (ça me servira peut-être un jour qui sait ? ^^).
    De plus, le fait que tu évoques cette méthode d’éducation « sans énervement » (pour résumer un peu), me rappelle que c’est valable aussi dans les relations avec les adultes, pas seulement avec les enfants.
    C’est toujours bon de se le rappeler !

    Bises Céline,

    Manon

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.